Un cadeau pour Halloween

Ce week-end nous avons fêté Halloween avec les garçons. Cette fête n’a pas été jusqu’à maintenant quelque chose de totalement naturel pour moi. Il y manquait un sens. Entre déguisement, épouvante et overdose de sucre, j’avais un peu de mal à trouver de quoi alimenter des traditions familiales riches de sens comme je les aime. Mais cette année nous avons réussi, nous avons trouvé le sens que nous souhaitions donner à cette célébration.

Il y a bien sûr eu de nombreuses histoires, avec cette année, en plus de nos traditionnels albums, les contes de la rue Broca de Pierre Gripari. Les garçons ont adoré la sorcière de la rue Mouffetard et en ont redemandé. Il y a eu des comptines, de petites chansonettes. Et bien sûr il y a eu des déguisements, une tournée dans le village à la nuit tombée et une belle soirée entre voisins.

Mais cette année, pour sortir du « recevoir », pour entrer dans l’échange et leur apprendre le don, nous avons fait des gâteaux. Il y a eu un cake pour le facteur et des petits cookies emballés individuellement avec une petite carte pour les personnes qui nous ouvriraient leur porte.

Mais il y a surtout eu le don des bonbons. Je suis si fière de mes garçons! Ils grandissent, ça c’est sûr. Ce matin nous avons vidé les deux seaux de bonbons ramassés la veille et ils ont pu prendre chacun 5 bonbons de chaque sorte: 5 carambars, 5 sucettes, 5 chewing-gums, 5 bonbons en papilotte et 5 « têtes brulées ». Ces 25 sucreries leur seront données au compte-goutte dans les mois qui viennent. Alors oui, c’est déjà pas mal tout cela! Mais cela ne représente que le tiers de tout ce qu’ils ont reçu. Demain, Fred apportera le seau de bonbons à l’hôpital, dans un service où les enfants peuvent en manger (orthopédie ou autre, Fred a un travail en lien avec les hôpitaux donc il trouvera!). Nous avons beaucoup parlé et les garçons, du haut de leur 4 et 5 ans ont mesuré la chance qu’ils avaient de vivre cette belle fête en famille et avec nos voisins. Cela a été dur pour eux, mais ils l’ont fait de bon cœur. Pas un cri, pas un pleur, pas une tentative de garder un bonbon de plus. Un regard peiné lorsque tout leur butin a été versé dans un seau aura été la seule émotion qu’ils ont laissé transparaître.  Aujourd’hui ils ont compris ce que c’était de réellement donner, sans rien attendre en retour. Au départ, je voulais juste ne pas garder tous les bonbons parce qu’il y en a toujours bien trop, et Fred et moi voulions leur raconter une histoire de sorcière qui prenait les bonbons en échange d’un cadeau. Mais finalement nous avons trouvé quelque chose de bien plus beau et avec bien plus de valeur. Les bonbons seront appréciés par des dizaines d’enfants et nos enfants auront fait quelque chose dont ils pourront être fiers. Parce que donner leurs bonbons, pour ces petits palets sucrés, quel sacrifice! Fred leur avait acheté à chacun un pyjama pour l’occasion et nous leur offrirons, tout simplement pour leur montrer que lorsqu’on donne, on reçoit toujours, directement ou indirectement. L’univers sait, dans sa grande sagesse, toujours préserver cette balance et il est important pour nous que les garçons s’inscrivent dans cet équilibre. Penser aux autres, donner, se donner, voilà des valeurs qui se perdent et que j’avais longtemps oubliées. Je veux les remettre au centre de mon existence, mais aussi au centre de notre vie de famille. Et quelle plus belle manière de commencer?

J’espère que vous avez tous passé un, certes effrayant, mais surtout joyeux Halloween! Belle fin de semaine à tous!

P.S.: Bon c’est sûr, c’est un peu tard, mais pour l’année prochaine, je vous conseille cet album qui aura été notre coup de coeur musical Halloweenesque. Mention spéciale à Korn qui signe un chouette morceau et belle découverte pour moi de « Flyleaf » que je ne connaissais pas.

  2 commentaires de “Un cadeau pour Halloween

  1. Nome nome
    2 novembre 2016 at 1 h 31 min

    J’adore l’idée de donner à ceux qui donne aussi. L’année prochaine on le fera certainement. Je pensais que vous seriez allés au parc de Ste Croix comme les autres années ;), les ptits vieux du village ont du être contents.
    On s’appelle cette semaine??
    Ps : Le facteur s’appelle Frederic?? tes garçons sont les fils du facteur ou bien …. mouhahaha désolée fallait que ça sorte !!! 😉

    • 2 novembre 2016 at 15 h 34 min

      Ah ah ah je la sentais venir cette blague 😉 Si si on était à Ste Croix mais je n’avais pas l’appareil photo. C’était vraiment chouette comme chaque année :) Ok pour le coup de fil mais semaine prochaine, je t’envoies un texto!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *