Vallée des délices

Nous voilà pile une semaine après l’anniversaire à Isaac et nous avons enfin fini de le fêter… Ah oui, c’était les 6 ans quand même, c’est important. En tout cas ça l’était pour notre grand qui n’a pas manqué de nous le répéter plusieurs fois par jour. Cela a été une semaine de fastes et de délices. Il faut dire que j’en ai passé du temps en cuisine, mais que ne ferais-je par pour eux? Et puis finalement, après le pré des brebis, c’est bien l’endroit où je me sens le plus dans mon élément. Au milieu des casseroles, des odeurs de sucre et de lait et bien sûr des petites et grandes mains chapardeuses qui espèrent toujours trouver quelque chose. Et entre le mille-feuille, les croissants, la galette aux pommes, les pains au chocolat, la marmelade de clémentines, les pancakes, le gâteau à la mousse au chocolat et j’en passe, il y a eu de quoi faire pour remplir les mains et les ventres! Et pour moi cela a été une semaine bien remplie passée à nourrir toutes sortes d’estomacs. Biberons, sacs de foins, gâteaux et autres sucreries sont passés dans mes mains sans jamais s’y arrêter pour remplir des ventres affamés à toute heure de la journée!

Et maintenant que le faste de la fête est passé, nous attendons avec impatience les congés de Fred fin de semaine. Les six ans ont été fêtés, et maintenant nous avons besoin de retrouver nos habitudes, nous recentrer. Isaac a passé des fêtes mémorables mais il a maintenant plus que tout besoin de revenir à sa routine, son équilibre. Parce que du haut de ses six ans, c’est une boule d’émotions mon garçon. Il me fait tellement penser à moi parfois. Même si d’apparence il a tout de son père, ses exigences, ses excès, ses passions et ses colères le font énormément ressembler à sa mère. Il est si souvent le miroir de mes propres émotions! Et c’est finalement ce qui rend notre relation si forte, si intéressante et parfois si explosive. Aujourd’hui il a bien grandi mon petit garçon qui avait du mal à se canaliser. Le voilà qui a en grande partie réussi à diriger son énergie vers mille et une choses qui demandent son attention chaque jour. Passionné, habité, plein de charisme et de volonté, voilà le grand garçon que j’ai en face de moi. Alors même si parfois il continue tout de même d’être cette bombe à retardement que nous avons eu parfois des difficultés canaliser, il est le plus souvent l’une des personnes les plus intéressante à qui il m’a été donné de parler. Il m’emporte avec lui dans son monde intérieur chamarré et coloré, dans ses questionnements existentiels auxquels j’ai rarement des réponses, et je l’y suis avec empressement, comme cette petite fille que je suis encore, qui veut découvrir elle aussi le monde avec ses yeux à lui.

Je retourne à mes biberons, mes gâteaux et autres friandises et je vous souhaite une très belle fin de semaine à tous!

 

  2 commentaires de “Vallée des délices

  1. 25 janvier 2017 at 11 h 48 min

    AAhh 6 ans !! l’âge où ils veulent tout voir, tout comprendre, tout savoir …
    L’âge que si c’était possible, j’aurais appuyé sur la touche pause 😉 parce que c’était bon !
    Chaque âge est extraordinaire mais …
    Mon dernier à 10 ans, bientôt 11 …que des chiffres à deux nombres, terrible 😉
    J’ai 6 enfants, et terriblement nostalgique de cette époque où ils étaient tous petits, mais je te rassure très heureuse aussi avec des grands maintenant, des moments très différents … le parcours normal d’une vie :-)

  2. Nome nome
    26 janvier 2017 at 15 h 18 min

    Bam j’ai pris 10 kilos !!! 😉
    Je connais 3 gourmands qui doivent se régaler (enfin surtout le plus grand et le plus petit).
    Isaac a eu l’air de passer un joyeux 6ème anniversaire. happy 6 très en retard.. je sais jamais quelle date… le 13?

    Bon baisers de Cayenne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *